Sport

La pratique du sport chez les personnes diabétiques est généralement recommandée, mais alors qu’elle représente une partie du traitement à part entière pour le Diabète de type 2, elle peut constituer un risque chez les personnes atteintes de DT1.

Quels sont les risques ?

Les risques encourus par la pratique du sport par des personnes atteintes de DT1 sont l’hypo- et l’hyperglycémie paradoxale.

L’hypoglycémie est due à la consommation du sucre par les muscles lors de l’effort. De ce fait les besoins en insuline diminuent et il est donc nécessaire de diminuer les doses d’insuline. Si cela n’est pas bien équilibré, l’hypoglycémie peut très vite survenir.

L’hyperglycémie paradoxale peut survenir lors d’un effort trop intense trop rapidement, lorsque le patient est en insuffisance d’insuline. Elle est due à l’adrénaline libérée durant l’effort : celle-ci déclenche une surproduction de glucose dans le foie, qui entraîne l’hyperglycémie. Chez les non-diabétiques, ce phénomène est régulé par le pancréas, ce qui n’a pas lieu chez les personnes atteintes de DT1.

Si le diabète est déséquilibré avec des hyperglycémies fréquentes, la pratique du sport est contre-indiquée.

Quels sports choisir ?

Tout d’abord un sport qui fasse envie ! Il est important que le sport pratiqué plaise au patient pour qu’il s’y tienne  et ait envie de le pratiquer de façon régulière.

Il est conseillé de pratiquer un sport doux (marche) ou d’endurance (natation, footing,…) où les doses d’insuline seront plus faciles à adapter, plutôt qu’un sport nécessitant un effort rapide et intensif comme le sprint qui peut provoquer une hyperglycémie paradoxale.

De plus, certains sports sont déconseillés pour des problèmes de sécurité. C’est le cas des sports pouvant entraîner des lésions oculaires (la Boxe notamment) ou de ceux se pratiquant en solitaire et présentant des risques majeurs en cas de malaise, comme le parapente ou la voile.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le plus important lorsqu’un diabétique souhaite pratiquer une activité physique, c’est d’adapter les doses d’insuline ainsi que son alimentation à l’effort demandé et de surveiller régulièrement sa glycémie. Pour cela, le patient doit mesurer sa glycémie avant et après l’effort (parfois pendant si cela est possible et/ou nécessaire) afin de réguler au mieux ses prises d’insuline. Il est généralement conseillé de diminuer de moitié la prise d’insuline avant un effort, mais cela n’est absolument pas général et va dépendre du patient, de son diabète et du type de sport pratiqué. Il est donc nécessaire que le patient connaisse son diabète, cela évoluera avec la maladie.

Il est également conseillé que le diabétique ait toujours des morceaux de sucre sur lui, afin de remonter sa glycémie en cas de chute de celle-ci.

De plus, il est déconseillé de pratiquer son sport seul ou dans des endroits isolés (le footing ou la marche en forêt par exemple) car cela pourrait provoquer un risque en cas d’hypo- ou d’hyperglycémie. Le diabétique doit également être vigilant même après l’arrêt de l’activité car une hypoglycémie peut survenir jusqu’à 18h après l’effort. C’est le cas après un effort intense car les réserves de glucagon sont consommées durant l’exercice et l’organisme va donc brûler du sucre afin de les recréer. Pour prévenir l’hypoglycémie, il est recommandé de prévoir une collation avant, pendant ou après l’effort.

Enfin, le pied diabétique étant sensible à des problèmes neurologiques et artéritiques (responsables de troubles de la cicatrisation par manque d’oxygène), il est nécessaire d’être vigilant et de suivre certaines règles d’hygiène. Celles-ci sont expliquées dans la brochure ci-joint, disponible sur le site de l’Union Sports & Diabète :

http://media.wix.com/ugd/e693b4_82d306d5d07c4793875a2ba417f85877.pdf

Nous vous invitons également à visiter le site dans sa globalité, si cela vous intéresse, car il présente divers témoignage ainsi que différentes brochures explicatives sur le diabète.

Peut-on être sportif de haut niveau en étant diabétique ?

La réponse est oui ! De nombreux exemples existent et nous prouve que des personnes atteintes de DT1 peuvent devenir des champions dans leur catégorie. On peut notamment citer le surfeur de niveau international Scott Dunton, ou encore le skieur américain champion national et olympique, Kris Freeman.

Surfer.jpg

Le surfeur Scott Dunton (source image : www.dlife.com)

ST_dec13-kris-freeman-137-web

Le skieur américain Kris Freeman

Pour plus d’exemples de sportifs de haut niveau atteints du diabète, vous pouvez visiter ce site internet : www.dlife.com

Date de publication de l’article: 13 avril 2016

Dernière mise à jour: 7 mai 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s